Stress post-traumatique

Accueil > Troubles anxieux > Stress post-traumatique

C’est la peur que ça recommence

Si vous avez été confronté à quelque chose de tragique, comme la mort d’un proche, un accident ou une agression. Un événement lors duquel vous avez eu la certitude que vous alliez mourir ou que quelqu’un allait mourir. Surtout si cet evenement est survenu par surprise et/ou que vous eprouvé une sentiment de perte de controle et d’impuissance. Les souvenirs se sont gravés dans votre mémoire.

Etre témoin peut suffire

Vous pouvez avoir été traumatisé même si vous n’avez pas été physiquement blessé et même si personne n’est mort. Il suffit que vous ayez été marqué par le drame, la surprise, le sentiment d’horreur ou d’impuissance pour que le souvenir se grave.

Etre traumatisé, c’est être incapable d’oublier

Si vous avez un syndrome post traumatique alors vous repensez sans cesse à ce qui vous est arrivé. Les souvenirs font intrusion de manière douloureuse et soudaine n’importe quand. Vous avez l’impression de revivre le drame à tout instant. Vous etes toujours tendu, sur le qui-vive, vous avez des réactions de sursaut, des crises de colère et des attaques de panique au moindre bruit. Vous vous sentez en danger continuellement, vous n’arrivez plus à vous détendre. Vous ne dormez plus, vous faites des cauchemars. Vous n’arrivez plus à retourner dans la situation ou l’accident s’est produit : (vous ne pouvez plus conduire ou aller dans la rue ou sortir la nuit, etc.. suivant les circonstances de ce vous avez vécu)

En général, l’apparition du syndrome post traumatique n’est pas immédiate, il faut le temps de réaliser l’horreur de ce qui s’est passé ou de ce qui aurait pu se passer. Il peut survenir des jours, des semaines, des mois après le drame.

Le syndrome post traumatique est extremement chronique s’il n’est pas traité. Si vous avez été blessé, il pourra durer bien plus longtemps que vos blessures physiques.