Agoraphobie

C’est la peur de de faire une attaque de panique et de rester sans secours

Et c’est la complication classique et habituelle des attaques de panique. L’agoraphobie c’est quand vous vous organisez pour être sur qu’il n’y aura plus de crises.

Ce n’est pas la peur des grands espaces comme l’étymologie le signifie. L’agoraphobie, c’est l’ensemble des solutions que vous utilisez pour ne plus avoir de crises. C’est la peur d’être sans secours.
Et donc, vous allez éviter les endroits ou vous avez fait des crises, les endroits ou vous pourriez en faire, les endroits d’ou vous ne pourriez pas partir en cas de crise, comme par exemple :

  • les ascenseurs,
  • les avions,
  • les trains,
  • les embouteillages,
  • les autoroutes,
  • les téléphériques,
  • les cinémas,
  • les restaurants,
  • les grands magasins,
  • etc…

Mais en plus de l’évitement des lieux, l’agoraphobie porte aussi sur les endroits et les situations où l’on est seul et sans aide, comme lorsqu’on est loin de tout, que l’on pas de moyen de communication, qu’il n’y a pas de médecin ou d’hôpitaux à distance raisonnable.
Allez nager au large, se promener seul, ne pas avoir de téléphone sont des activités plus ou moins difficile si vous êtes agoraphobe.

Si vous êtes agoraphobe, en pratique vous n’osez rien faire seul.

Si cela dure depuis des années, alors vous avez déjà traversé des périodes d’agoraphobie et vous savez qu’elle fluctue dans le temps.
Les périodes d’agoraphobie peuvent durer des mois ou des années puis il y a des périodes d’amélioration, sans toutefois pouvoir retrouver toute votre autonomie (même lors des meilleures périodes, vous continuiez à éviter les ascenseurs, les avions, vous aviez toujours du lexomil ou du xanax avec vous).

Il s’agit d’un trouble anxieux très fréquent, très handicapant, mais qui se guérit bien par thérapie comportementale.