Phobie des animaux

Accueil > Troubles anxieux > Phobies > Phobie des animaux

Ce sont des phobies infantiles.

C’est à dire que ce sont des peurs pré-programmées chez tous les humains et qui ont pour fonction de protéger les enfants des dangers.

Nous avons évolué dans la savane africaine et cela est toujours programmé dans notre cerveau. Et donc, les phobies vont porter sur certains animaux mais pas tous les animaux (pas les poissons par exemple, sauf les requins, mais c’est particulier, aller voir la phobie de l’eau). Ce sont les animaux qu’un enfant pouvait rencontrer lorsqu’il était seul et qui représentait un danger immédiat.

  • araignées
  • serpents
  • insectes volants (guêpes, bourdons, frelons, sauterelles)
  • petits animaux à fourrures (rats, souris)
  • gros animaux (les loups, bon on a que les chiens, mais ça marche pour la phobie)
  • gros oiseaux (pas les moineaux)

Bref d’un coté toutes les vermines qui pourraient vous grimper sur le corps ou vous sauter dessus et de l’autre les animaux qui se déplacent vite et qui pourraient vous attaquer.
Pour les serpents ça fonctionne dans les deux cas et ils sont tout en haut de la hiérarchie des phobies.

Les phobies ne sont pas rationnelles et se déclenchent automatiquement des que vous êtes confrontés au stimulus.

Par exemple, une simple image suffit à déclencher la phobie. De manière caractéristique, si vous avez une phobie portant sur une espèce animale, même en parler peut être difficile.

Par exemple, un phobique des serpents ne pourra pas rentrer dans une pharmacie à cause des caducées et a fortiori s’il sait qu’il y a un serpent dans un bocal quelque part.

Si vous êtes phobique, vous êtes super efficace pour trouver tout de suite l’animal, ou sa représentation, où que vous alliez. Votre cerveau est sans cesse sur le qui-vive et il les repère instantanément.
Il est tellement sensible que même si ça ressemble un peu, ça suffit pour que la phobie se déclenche. Et donc, le tuyau d’arrosage sur la pelouse, fait un serpent parfait, et déclenche la peur et le comportement de fuite.

Lorsque la phobie se déclenche, c’est plus fort que vous, vous devez partir en hurlant pour vous éloigner le plus vite possible de ce qui l’a déclenché.
Rien ne vous calme tant que vous n’êtes pas au loin.
Vous évitez aussi de regarder, vous vous masquez les yeux, vous vous cachez derrière n’importe quoi, car c’est lorsque vous voyez ou imaginez ce qui vous fait peur que la phobie se déclenche.
Mais le plus efficace pour vous calmer c’est de partir en courant loin de la bestiole.

La phobie se déclenche avant 7 ou 8 ans et si elle n’est pas traitée, elle va continuer à vous handicaper tout au long de votre vie.

Les phobies infantiles se traitent très bien par la thérapie comportementale.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib